images/logo-ulpi%202.jpg

Pour la sauvegarde de notre environnement
Union Langladoise de Prévention Incendie

Acccueil

Actualité

L'ULPI aujourd'hui

Calendrier des chantiers

Album photos

AG 2008
AG 2009
AG 2010
AG 2011
AG 2012
AG 2013
AG 2014
AG 2015
AG 2016
AG 2017
AG 2018
AG 2019

Arrêtés préfectoraux

Charte Mairie-ULPI

Coupures combustible

Dossiers aux élus

Articles de presse

Météo Langlade

Contactez-nous


Demandes d'autorisations

Assemblée Générale 2012
                                           


Compte-rendu de l’assemblée générale

du 04 octobre 2012

1)  Décompte des présents, ouverture de l’assemblée :

Présents :

-          Membres du bureau :

Président : Michel DELAY; Vice-présidents : Jacques GRELU et Thierry VALETTE; Secrétaire : Jean HIBLOT; Secrétaire adjoint : Alain MONFORTE; Trésorier : Patrick PORCHERON. Trésorier adjoint : Daniel BLIN.

-          Autres membres du comité de Direction :

Présents : Michel DUBOIS DUNILAC ; Marcelle SEUX ; Gérard DEVESA.

Excusés : Jean-Louis ALLA ; Hervé CARAYON ; Jean Philippe RESSY.


2)  Rapport d’activité :

2-1) Chantiers réalisés lors de la campagne 2011/2012 : Présenté par Daniel BLIN.

                        -          22 et 23 octobre : Chemin de La Coste vers l’école et la garderie, annulé pour cause de sécheresse.

                        -          19 et 20 novembre : Chemin des Lauzières lieu dit le Cabanis perturbé par la pluie.

                        -          10 et 11 décembre: Route de Bernis.

                        -          14 et 15 janvier: Le Saillis chemin des Combes, vers le n° 434.chantier_4_du_15_11_08.jpg

                        -          18 et 19 février : Liaison avec le coupe feu arboré.

                        -          17 et 18 mars : Chemin de la Draille sud, vers le N° 536.

                        -          14 et 15 avril : Chemin de la Coste côté Saillis.

                        -          12 et 13 mai : Chemin des Lauzières quartier Cabanis (suite).

                        -          9 juin : Chemin des Comminques,  liaison Comminques/ Très Patas.

Une présentation d’images aériennes illustre chaque présentation de chantier.

 

 2-2) Surveillance et vigilance : Présenté par Patrick Porcheron. 

- La surveillance et la vigilance estivale se sont déroulées du 18 juin au 15 septembre, conformément au planning préalablement établi.

      - La personne de surveillance éffectue une ronde programmée d’une heure entre 13h et 16h. afin de dissuader d’éventuelles malveillances, et de signaler tout début d’incendie.

  - La personne de vigilance pendant ses horaires de 11h. à 18h. peut effectuer des sorties sur le terrain à son entière initiative, en respectant simplement les  4 points d’observation pré établis.

C’est cette personne qui est en charge de faire la liaison avec la mairie ou les pompiers, selon le problème rencontré.

       A noter toutefois, que le massif forestier est déjà surveillé en partie par la vigie de Sinsans et par une patrouille mixte ONF/Pompiers

.

3)  Rapport financier : Présenté par Patrick Porcheron.

3-1) Recettes :

            -          Dons et adhésions : 2580 €  pour 106 cotisants en 2012, soit une moyenne de 24,33 € par cotisant. 

              A noter que notre demande de dotation de 3350€ par la mairie pour l’achat d’une débroussailleuse tractée, en remplacement  n’a pas été satisfaite.    

       Les 500 € de subvention de la mairie, est identique aux années précédentes.

       Enfin 38,11€ d’intérêts de notre compte sur livret, soit au total : 3118,11 €

3-2) Dépenses :

        Globalement conformes au budget prévisionnel, à l’exception de l’entretien courant qui a augmenté de 35 € en 2011, à 361,80 € (vieillissement de matériel).

           Nous conservons notre provision de 1000 €, au titre d’aide juridique éventuelle. C’est un total de dépenses de 1279,55 € sur les 1400 € prévus.

3-3) Investissements :  

        Comme nous venons de le voir, le vieillissement de notre matériel nous amène à investir. En 2012 nous avons acheté une tronçonneuse, et une perche à ébrancher, pour une valeur de 1100 €.

Nous envisageons pour l’exercice 2013, d’acheter 2 tronçonneuses et une débroussailleuse, en remplacement des matériels vétustes, pour lesquels nous ne trouvons plus les pièces de rechange. Nous allons en outre procéder à l’aménagement de notre remorque à matériel

, afin qu’il soit rangé dans de bonnes conditions, pour une somme de 1730 €. 

         L’ensemble de ces dépenses  est de 3109,55 €, ce qui fixe le résultat à 8,56 € augmenté du solde de l’exercice précédent de 3,61 €, soit au total 12,17 €.

 

 

budget_2012.jpg

 

 

3-4) Point matériel: 

Evénements marquants de l’année :

        Achat d’une petite tronçonneuse (300 €) et d’une perche à ébrancher (800 €).

      Achat de guêtres de protection et remise en état de la moto pompe.

Prévisions pour 2013 :

        Achat d’une petite tronçonneuse, d’une moyenne tronçonneuse,  d’une débroussailleuse, d’équipements de protection individuels et aménagement remorque.

 

4)  Rapport moral : Présenté par Michel DELAY.

Les rapports d’activité et financier ont montré tous deux une réelle activité telle que définissent les statuts de notre association.

Pour mémoire je les rappelle :

-          Renforcer les mesures existantes en matière de prévention et de protection contre les incendies en initiant et réalisant toutes actions jugées utiles.

-          D’une manière générale, proposer et réaliser tous projets visant à sauvegarder et embellir notre cadre de vie.

Après 4 années de relance et de renouveau de notre association, nous pouvons dire aujourd’hui que notre bilan est  positif  et que les objectifs à court terme que nous nous étions fixés au cours de ces 4 années passées sont atteints .Il nous faudrait ici reprendre tous les comptes rendus pour le démontrer et en faire le bilan. A ce titre je vous invite à relire les comptes rendus et le rapport moral des précédentes assemblées que vous pouvez toujours consulter sur notre site.
Sans relire ces comptes rendus je dois rappeler quelques éléments significatifs pour la compréhension de mon propos optimiste :

En 2009 :

- La relance de notre action collective après l’A.G. du 5 novembre 2009, notre 2ème souffle faisait suite au contrôle pour le moins violent de la D.D.T.M. (par les agents de l’O.N.F.) fin 2008 et 2009.

- Une charte était signée avec la mairie, un partenariat semblait se mettre en place.

- Une A.G. extra ordinaire publique d’information, fut organisée en présence du maire et des adjoints le 23 mars 2009.

- 10 à 12 chantiers furent organisés et réalisés, la surveillance incendie réactualisée

- En 2010 :

Ce fut une année d’observation, de tâtonnement, d’incompréhension (départ de l’adjoint chargé de la sécurité) Au cours de notre assemblée générale nous disions notre déception de ne pouvoir dialoguer avec l’équipe municipale. Notre disponibilité au dialogue et notre espoir de voir triompher l’intérêt général, restaient intacts.

Notre énergie ne faiblissait pas : les chantiers s’organisaient avec autant d’entrain et à ce jour un début de continuité de débroussaillement à la périphérie urbaine se dessine.

      Sans oublier bien sûr le dispositif des rondes incendie pourvues à 75 % sur la période du 15 juin au 15 septembre.

- En 2011 :

Au cours de l’A.G.du 13 Octobre 2011, porte parole de l’association en tant que président, je disais dans le rapport moral : Le risque incendie est majeur sur la commune. Nous ne pourrons guère aller plus loin. La nature résiste, grandit se développe, se renouvelle constamment, l’espace se ferme et la réglementation s’acharne sur les riverains de l’interface et crée des disparités.

        -          Il nous faut des moyens plus importants .

        -          Il nous faut une vraie stratégie de la prévention portée par l’ensemble de la population et ses représentants.

        -          Il nous faut une vraie prise en charge collective portée par un projet municipal et budgété comme tel, le PRIF en est le schéma directeur, ceci est toujours d’actualité.

En 2011, nous avons pu commencer, grâce aux nombreux chantiers, aux riverains et une véritable collaboration avec la municipalité (mise à disposition tractopelle et chauffeur du camion etc.) La liaison entre toutes les opérations de débroussaillement réalisées jusqu’à aujourd’hui permet de créer une continuité à la périphérie des zones construites et d’établir un coupe-feu sans cul de sac pour l’accès des véhicules d’intervention (si nécessaire).D’autre part, pour avoir une couverture plus sûre, en complément des rondes de surveillance incendie, nous avons mis en place le principe de vigilance incendie journalière, toujours en complément bien sûr du dispositif départemental.

Enfin en 2012 :

Nous avons vu par nos chantiers de débroussaillement, l’aboutissement de l’esquisse d’un coupe feu interface forêt- habitat en continu, sur l’ensemble du secteur à risque de la commune.

Un vrai partenariat semble s’établir avec la municipalité.

Il s’est concrétisé par une réunion en mairie avec le nouvel adjoint à la sécurité et les élus concernés. Cette réunion a permis un échange et une concertation sur la programmation de certains chantiers et l’intervention des employés municipaux avec du matériel spécifique dont s’est équipé à cet effet la municipalité (gyro- broyeur à marteaux).

Et ce partenariat s’est concrétisé également par la publication dans le bulletin municipal du 30 Mars 2012 du document sur les obligations liées au risque incendie.

De plus nous avons été sollicités pour participer au groupe de travail chargé d’élaborer le PCS.

Rappelons que les risques sont, non seulement en relation avec les feux de forêt, mais aussi inondations en cas de fortes pluies, pollutions diverses, accidents de météorologie pouvant tourner au drame. Dans toutes ces situations, le plan communal de sauvegarde doit être opérationnel.

Il est évident que la participation de l’ULPI se justifie essentiellement par les risques d’incendies forestiers, risques majeurs.

Cette participation se justifie également par la création de la réserve communale notamment pour le volet prévention qui y est rattaché.

La dernière réunion à laquelle nous étions conviés a permis de refaire un point sur les projets : d’interface forêt-habitat et le PPRIF. Ces dossiers complexes sont de nouveau ouverts.

Les obligations sont nombreuses :

- mise aux normes des bornes incendie (2 à Très Patas, à la Coste, plus renforcement de réseau sur 2 fois 600  mètres)

- mise aux normes des chemins urbains et pistes DFCI (B 34, coupe feu arboré)

- jonction normalisée entre chemin  de Caveirac et Vigne Croze en passant par la Coste

- jonction normalisée entre la draille sud et la D 14 en passant par Très Patas

- mise aux normes voie communale Puech de Rouvière, coin du loup (forêt communale)

Il va falloir définir et proposer des priorités.

Concrètement 2 pistes se dégagent de notre action :

1-  Une prévention renforcée qui se concrétise par une surveillance incendie confortée. Des chantiers  coordonnés qui s’inscrivent dans la politique de prévention globale de la commune (le PPRIF ).

2-  Une politique partenariale avec la mairie tant sur le plan pratique, technique et immédiat pour la réalisation des chantiers, que sur le long terme par notre participation à la programmation et la réalisation du PPRIF et notre participation au PCS.

C’est avec optimisme que je conclurai ce rapport en forme de bilan de ces 4 années. La participation de tous les acteurs : riverains, bénévoles de l’ULPI, municipalité, état,  a contribué à mettre en place pour Langlade un vrai schéma directeur de prévention pour les années à venir.

Il ne faut pas baisser la garde, nous devons continuer à maintenir ce cap et être vigilants, comme à l’origine de notre association et tout au long de son existence, notre vocation d’intérêt général nous y oblige.

 

5)  Vote des rapports : 

Le rapport d’activités, le rapport financier et le rapport moral, sont  votés à l’unanimité des présents.

 

 

6)   Débats et questions diverses.

6-1) Projet de chantiers  2012/2013 : Présenté par Daniel BLIN

Chantiers ULPI – Riverains

-          Liaison Très Patas / Les Comminques (chemin des écureuils)

-          Liaison Vigne Croze / La Coste.

-          Liaison Chemin des Combes / Route de Bernis.

-          Liaison Les Comminques / Route de Bernis.

-          Liaison Impasse du bois sans feuilles / draille II (ne peut se faire qu’avec l’accord et la participation des riverains).

-          Finir angle gauche draille II autour de Mr ALLA.

-          Draille II entretien derrière Mr LHERMITTE.

Chantiers ULPI – Mairie

-          Liaison  coupe feu arboré Très Patas / les Comminques.

-          Liaison coupe feu arboré Très Patas / Draille II.

-          Liaison Draille nord / impasse des Lauzières.

-          Au Castellas, débroussaillage  de 5 mètres au bord du chemin de ronde.

Chantiers Mairie

-        Draille II : faire les 10m le de la Draille (PRIFF).

-          Cabanis : entretien.

-          Draille II : la parcelle située le long de Mr ALLA : Enlever les souches et nettoyer.

Cette liste est non exhaustive

6-2) Partenariat avec la mairie :

PCS : Présenté par Alain MONFORTE.

 

Le Plan Communal de Sauvegarde est un outil de travail mis en place par la municipalité de Langlade. A ce titre, une présentation en sera faite à la population par la mairie.

Quelles sont les raisons de l’implication de l’ULPI dans cette démarche ?

-       Un décret (n°2005-1156) rend obligatoire la mise en place d’un Plan Communal de Sauvegarde pour toutes les communes dotées d’un Plan de Prévention des Risques naturels. Langlade est concerné par cette obligation.

-       La situation géographique du village expose à un certain nombre de risques dont les principaux sont :

·         Les inondations (risque de montée des eaux du Rhony).

·         Les mouvements de terrain (coulées boueuses lors d’orages) et glissements de terrain (notamment l’ancienne décharge).

·         Les retraits d’argile (zones sous les falaises calcaires).

·         Les tempêtes entraînant les chutes de branches ou d’arbres.

·         Les risques technologiques (ex : accident d’un camion suivi d’une fuite toxique ou d’explosion).

·         Les incendies.

Pour prévenir en amont, intervenir pendant l’évènement et tirer les conséquences de ces risques potentiels, un PCS a été mis en place sur la commune. Son but est de prévenir et assurer la protection et la mise en sécurité des personnes et des biens. Le PCS a été rédigé par un Comité Technique présidé par monsieur l’adjoint à la sécurité Didier PAQUETTE. Ce comité est composé :

-          De représentants de la municipalité,

-          De personnes qualifiées et membres de l’ULPI apportant leur expertise technique (Jacques Grelu et Thierry Valette)

-          L’Ecole des Mines d’Alès a collaboré à ce travail dans le cadre du projet de fin d’études d’un élève Ingénieur,

-          Enfin, l’ULPI (Michel Delay et Alain Monforte) a été conviée à participer à ce Groupe de Travail pour amener sa compétence dans le domaine de la lutte contre les incendies.

Le Comité Technique s’est réuni toutes les semaines depuis le mois de mai pour élaborer le PCS. Il a rendu récemment ses conclusions à monsieur le Maire.

-    Information sur le chantier de  mise aux normes de la piste D.F.C.I. 132. (Chemin de Très Patas, le  Rossignol). Réalisé par le SIVU des Garrigues. Les travaux sont arrêtés en raison de la présence d’un dépôt d’ordures, faisant barrage à la circulation.

-          La mairie nous a informé que ces travaux reprendraient lorsque les conditions administratives seraient régularisées, cette piste se trouvant en partie sur une propriété privée. Il y a donc lieu de faire  une D.U.P(Déclaration d’Utilité Publique) ce qui sera fait dans les prochains jours.

-          A cette occasion nous avons demandé, qu’il en soit fait de même (D.U.P.) pour la piste 34 (Liaison Draille sud, Très Patas, les Comminques, en passant par le coupe-feu arboré, et faisant la liaison avec le CD 14).

 

7)   Election du comité de Direction :

RESSY Jean Philippe  ne souhaite pas poursuivre son mandat.

Sont élus depuis trois ans donc démissionnaires ALLA Jean Louis, BLIN Daniel, DELAY Michel, GRANIER Francine.

ALLA Jean Louis, BLIN Daniel et DELAY Michel se représentent. BRUNELIERE Camille fait acte de candidature. Ces  4 personnes sont élues à l’unanimité.

Le comité se réunira prochainement pour élire les membres du bureau.

 

8)  Conclusion :

Le Président après quelques mots de conclusion et de remerciements, invite les participants à partager le  Pot de l’amitié.

 

 

 

  Le Président           Le Secrétaire                  Le Trésorier

Michel DELAY        Jean HIBLOT          Patrick PORCHERON

                       

 




Extrait des statuts. But : Renforcer les mesures existantes en matière de prévention et de protection contre les incendies en initiant et réalisant toutes actions jugées utiles. D'une manière génèrale, proposer et réaliser tous projets visant à sauvegarder et embellir notre cadre de vie. L' association s'interdit toute intervention à caractère politique ou religieux.