images/logo-ulpi%202.jpg

Pour la sauvegarde de notre environnement
Union Langladoise de Prévention Incendie

Acccueil

Actualité

L'ULPI aujourd'hui

Calendrier des chantiers

Album photos

AG 2008
AG 2009
AG 2010
AG 2011
AG 2012
AG 2013
AG 2014
AG 2015
AG 2016
AG 2017
AG 2018
AG 2019

Arrêtés préfectoraux

Charte Mairie-ULPI

Coupures combustible

Dossiers aux élus

Articles de presse

Météo Langlade

Contactez-nous


Demandes d'autorisations


Assemblée Générale 2014
                                           


Compte-rendu de l’assemblée générale

du 09 octobre 2014


Après décompte des personnes présentes et des procurations, le quorum est atteint et la séance est ouverte, présidée par le bureau.

La mairie de Langlade sera représentée par  Monsieur VIALAT délégué à la sécurité et Monsieur VALETTE qui nous rejoindront après leur réunion municipale.

Après un rapide mot d’accueil rappelant que c’était la 1ère assemblée générale après le 30ème anniversaire de l’association, le Président a donné la parole aux délégués pour la présentation du rapport d’activités 2013/2014.

 

1)     Rapport d’activités :

1-1) Chantiers réalisés lors de la campagne 2013/2014 ( présenté par Daniel BLIN) :

Onze chantiers de débroussaillement ont été réalisés pendant cette période, 9 en week-end et 2 en semaine. Ces chantiers ont été complétés par des travaux mécanisés réalisés par les employés municipaux, notamment Monsieur Michel ROCHETTE avec du matériel adapté, tracteur gyrobroyeur et tracto pelle, pour permettre entre autre de nouveaux accès tels que sur le coupe-feu sud côté Draille, ou les Lauzières.

 1-2) Surveillance et vigilance (présenté par Patrick Porcheron) :

Autre activité importante de l’association, la surveillance incendie : comme les années précédentes entre le 15 juin  et le 15 septembre des vigilances journalières et des rondes ont été faites par de nombreux volontaires, en complément du dispositif départemental de surveillance incendie. Notre présence sur les chemins et aux stations d'observation a un rôle de dissuasion et de détection. Cette année encore nous sommes intervenus pour faire éteindre un feu de végétaux chez un particulier en plein mois de juillet. Cette activité de vigilance doit être maintenue et relayée par une nouvelle information aux propriétaires langladois.

 

2)     Rapport financier :

présenté par Patrick PORCHERON.

Le rapport financier a permis de mettre en évidence l’importance des adhésions et des donateurs qui soutiennent notre travail, rappelle le trésorier.

Il a été noté que la mairie de façon exceptionnelle avait participé à la réalisation du 30ème anniversaire de l’ULPI et à l’aménagement de la remorque pour ranger et transporter le matériel. L’ensemble de ces ressources a permis de présenter un compte de gestion en équilibre.

 

 

 

BUDGET / REALISATION 2014

   (Exercice 2014 du 1/10/2013 au 30/09/2014)

                      Mise à jour le : 08/11/2014

RECETTES

PREVISIONS

REALISATIONS

Dons

1 000,00 €

1 016,00 €

101,60%

Cotisations Adhérents

1 000,00 €

1 060,00 €

106,00%

Subvention Mairie

1 500,00 €

1 500,00 €

100,00%

Intérêt CSL

20,00 €

18,43 €

92,15%

Total Recettes

3 520,00 €

3 594,43 €

102,11%

DEPENSES

 

Frais de Fonctionnement

 Administratif

   Fournitures Bureau, Photocop timbres ….

100,00 €

115,04 €

115,04%

   Assurances

190,00 €

186,54 €

98,18%

    30 ème anniversaire, événementiel…

700,00 €

1 169,96 €

167,14%

   Animations Chantiers, AG.

300,00 €

319,08 €

106,36%

   Conseil juridique

1 000,00 €

0,00 €

0,00%

   Provisions conseil juridique 2013

-1 000,00 €

0,00 €

0,00%

 Matériel

   Entretien courant

350,00 €

367,37 €

104,96%

   Carburant, Huile

250,00 €

222,72 €

89,09%

   Petit Matériel et sécurité

250,00 €

197,93 €

79,17%

Total Fonctionnement

2 140,00 €

2 578,64 €

120,50%

Investissements

  Aménagement Remorque

1 300,00 €

1 275,00 €

98,08%

  Levée de Provisions 2013 aménagement remorque

-480,00 €

-480,00 €

100,00%

  Achat  débroussailleuse à main

570,00 €

0,00 €

0,00%

  Provisions 2014 achat débroussailleuse

230,00 €

Total Investissement

1 390,00 €

1 025,00 €

73,74%

Total Dépenses

3 530,00 €

3 603,64 €

102,09%

SOLDE SAISON  2014

-10,00 €

-9,21 €

Report exercice précédent (2013)

17,86 €

17,86 €

SOLDE APRES EXERCICE  2014 *

7,86 €

8,65 €

 

 

3)     Rapport moral :

 présenté par Michel DELAY.

Nous avons fêté, il y a quelques semaines, 30 ans de notre une association. Association qui a su mobiliser et fédérer autour des valeurs de solidarité, de persévérance et de partage au service de l’intérêt général  pour la préservation d’un patrimoine naturel. L’impact sur le terrain en est le témoignage visible.

Il n’en reste pas moins qu’aujourd’hui au niveau du territoire communal, dans l’environnement que nous connaissons tous, nous sommes rendus à un point qui dépasse la seule responsabilité des riverains et des militants bénévoles d’une association aussi brillante et déterminée soit-elle.

L’ULPI  s’est engagé ces dernières années dans la réalisation avec l’aide de la mairie, de chantiers qui assurent la continuité des travaux réalisés par les riverains. Ceci afin d’établir un coupe feu à la périphérie des zones d’habitation (4,8 kms environ soit 25 ha si on en reste à 50 mètres de large).

Si hier, seul le débroussaillement à la périphérie de l’habitat était l’action prioritaire et nécessaire par excellence, aujourd’hui il ne suffit plus.

En effet la végétation a pris de l’envergure, l’arbre qui faisait 5 mètres de haut et 15 centimètres  de diamètre il y a 30 ans, fait aujourd’hui 15 à 20 mètres de haut et 30 à 40 centimètres de diamètre.

L’importance et l’envergure de ces arbres constituent  maintenant une véritable entité forestière. Selon  la réglementation (arrête préfectoral), seul le riverain est contraint durablement à des travaux de sylviculture de grande envergure : élagage,  abatage d’arbres en grande quantité  (3 sur 4 environ)  avec des coûts exorbitants.(Certains riverains  en sont  à ce jour à plus de 12 000€ ).

Nous avons bien conscience, riverains et associations, que nous sommes arrivés  au bout de nos possibilités, chaque chantier que nous réalisons met en évidence cette réalité,  incontournable.

Cette  constatation nous préoccupe et fait l’objet d’une réflexion  fondamentale à l’intérieur de notre association. En ce jour, je me dois de vous en faire part.

Selon la réglementation en vigueur, pour protéger la forêt du risque incendie, pour protéger son habitation et du coup protéger les autres habitations dans la zone à risque, seul le riverain de la zone boisée a l’obligation de débroussailler chez autrui.

Sans remettre en cause l’obligation légale il nous semble :

- qu’il y a là une question d’équité qui est posée vis à vis des autres habitants de la commune.

- que la responsabilité de la collectivité est aussi engagée du fait des décisions d’urbanisme réglementées par le POS   (Plan d’Occupation des Sols) et le PLU (Plan Local d’Urbanisme).

Pour nous une réflexion de fond doit s’engager pour clarifier cette ambigüité et proposer une application de la loi définissant les responsabilités collectives et individuelles avec une réglementation plus claire adaptée au massif forestier et au plan local d’urbanisme. Il y a là un vrai travail que nous souhaitons entreprendre.

Notre connaissance du terrain, notre expérience dans le domaine de la prévention, nous autorisent à dire qu’il y a de vrais raisons et une argumentation possible pour faire évoluer le dispositif existant. Nos moyens financiers et juridiques ne nous permettent pas d’envisager seuls  l’élaboration d’un projet d’amendement réaliste du dispositif réglementaire.

Notre souhait est qu’une véritable collaboration s’établisse sur ce thème, en partenariat avec :

- nos élus locaux bien sûr, Monsieur le Maire et les élus chargés de ces questions.

- les administrations territoriales telles que les services de l’environnement et de la forêt du Conseil Général et de la Direction Départementale des Territoires et de la Mer et bien sûr Madame la Présidente avec le centre régional de la propriété forestière, et pourquoi pas avec l’entente pour la forêt méditerranéenne.

Quant à nous nous sommes prêts à nous y  engager.

La deuxième préoccupation qui nous anime aujourd’hui à l’ULPI est beaucoup plus terre à terre et concrète, elle préfigure la réflexion précédente. Nous en avons déjà rappelé  l’importance, je veux  parler, vous l’avez compris, du plan de prévention des risques incendie PPRIF. Ce plan est applicable sur la commune depuis 2007, tous les travaux que nous avons réalisés jusqu’à ce jour  (riverains, ULPI, commune) s’inscrivent dans sa réalisation.

Mais nous sommes loin du compte. Selon nous, moins de 20 % a été fait. Malgré l’importance visible sur le terrain des réalisations effectuées par les riverains, par les chantiers ULPI depuis 5 ans ou lors d’interventions du service municipal de voirie avec les moyens mécaniques dont ils disposent. Très objectivement nous pensons qu’il y a urgence à mettre en œuvre ce dossier. Des autorisations sont à demander, des demandes de financement sont à faire et nécessitent l’élaboration de dossiers d’études,  de devis de consultation d’entreprises, les autorisations de passage etc. Tout cela prend du temps avant de passer à l’exécution des travaux. La tournée que nous avons faite ensemble avec  Monsieur le Maire et ses délégués, il y a quelques semaines sur le terrain avec le SDIS, nous a confirmé que nous étions dans la bonne voix. Nous tenons à votre disposition une étude chiffrée que nous avons faite pour la mise en œuvre des travaux relatifs au PPRIF et à la forêt communale.

Pour les prochaines années (15 à 20 ans) l’investissement, l’amortissement et la maintenance du dispositif réalisé représenteraient (déductions faites des subventions existantes possibles), une incidence d’environ 32 € par an, par foyer fiscal d’un  montant moyen de 2500 € des taxes locales  soit environ 1,28%. Nous pensons nous,  à l’ULPI, que cela est tout à fait raisonnable si nous voulons conserver ce bel environnement naturel  que nous partageons et dont nous  profitons tous et nous protéger du risque incendie.

Là aussi, nous sommes prêts à travailler en étroite collaboration avec la mairie pour que le PPRIF se réalise enfin à moindre coût avec l'adhésion la plus large de la population Langladoise.


4)     Vote des rapports : 

Les rapports d’activités et le rapport moral, sont  votés à l’unanimité et sans remarque par le public présent.

 

Le président donne la parole à Alain MONFORTE qui rappelle notre présence au forum des  associations. Cette manifestation a connu un vif succès.

 

5)      Projet réalisations   2013/2014 :

présenté par Daniel BLIN. Présentation du projet de chantiers prévus pour l’exercice 2014/2015 :

 

-  Liaison Très patas / les comminques (impasse des écureuils) : chantier d’entretien.

-  Liaison Bois sans feuilles / Draille 2 : Gros travail de débroussaillement. Nous avons l’accord de la famille LLORCA pour passer par leur propriété. Nécessité de rencontrer Mr NAKOURI pour définir le passage au bas de sa propriété.

- Draille 2 : Faire entretien derrière Mr LHERMITE et MAYERAS.

- Liaison impasse des Lauzières / parc des Lauzières (derrière Robert LOUIS) : Terminer le travail engagé par la mairie avec le passage de deux clapas.

-  Le Castelas : A la demande de la mairie, il s’agit de dégager le sommet du Castelas afin d’offrir une vue panoramique sur la plaine de la Vaunage. Ces travaux devront se faire en concertation avec la mairie et les autorisations nécessaires.

-  Liaison la Coste / Vigne croze : Chantier d’entretien à partir du chemin de la Coste.

-  Liaison les Combes / route de Bernis : Chantier d’entretien à partir du lotissement des Chênes.

- Chemin des Comminques : Chantier d’entretien sur la partie remontant route de Bernis.

-  Chemin de Vigne Croze : Pour affiner le travail fait par les machines, à la demande de Mr PEDRONO, le long des caves PEDRONO / ROSTAING et devant chez Mr PERRON.

 

6)     Election des membres au comité de Direction .

13 personnes sont élues ou réélues au comité de Direction :

-          DELAY Michel,

-          BLIN Daniel,

-          MONFORTE Alain,

-          HIBLOT Jean,

-          PORCHERON Patrick,

-          ALLA Jean Louis,

-          BRUNELIERE Camille,

-          DARDALHON Jean Claude,

-          DEVESA Gérard,

-          EBOUNDA Robert,

-          LAPEYRE Robert,

-          PAQUETTE Didier,

-          PASCAL Alain.

 

Le Comité de Direction se réunira le 15 octobre 2014 à 20 h. à la salle polyvalente pour procéder à l’élection des membres du bureau, fixer les dates des prochains chantiers et arrêter le budget 2014/2015.

 

Le Président après quelques mots de conclusion et de remerciements lève la séance et invite les participants à partager le  Pot de l’amitié.

 

Le Président                                                                                   Le Trésorier

                      Michel DELAY                                                                         Patrick PORCHERON  



Extrait des statuts. But : Renforcer les mesures existantes en matière de prévention et de protection contre les incendies en initiant et réalisant toutes actions jugées utiles. D'une manière génèrale, proposer et réaliser tous projets visant à sauvegarder et embellir notre cadre de vie. L' association s'interdit toute intervention à caractère politique ou religieux.