images/logo-ulpi%202.jpg

Pour la sauvegarde de notre environnement
Union Langladoise de Prévention Incendie

Acccueil

Actualité

L'ULPI aujourd'hui

Calendrier des chantiers

Album photos

AG 2008
AG 2009
AG 2010
AG 2011
AG 2012
AG 2013
AG 2014
AG 2015
AG 2016
AG 2017
AG 2018
AG 2019

Arrêtés préfectoraux

Charte Mairie-ULPI

Coupures combustible

Dossiers aux élus

Articles de presse

Météo Langlade

Contactez-nous


Demandes d'autorisations


Assemblée Générale 2015
                                           


Compte-rendu de l’Assemblée Générale

du mercredi 07 octobre 2015


Après décompte des personnes présentes et des procurations, le quorum est atteint et la séance est ouverte, présidée par le bureau.

La mairie de Langlade est représentée par  Monsieur Alain VIALA délégué à la sécurité ainsi que par les élus Bénédicte MURIEL et Thierry VALETTE. Après un rapide mot d’accueil le président Michel DELAY a donné la parole aux délégués pour la présentation du rapport d’activités 2014/2015.

 

1)       Rapport d’activités :

1-1) Chantiers réalisés lors de la campagne 2014/2015 : présenté par Daniel BLIN.

Dix chantiers de débroussaillement ont été réalisés pendant cette période, 8 en week-end et 2 en semaine. De gros travaux ont été réalisés notamment au Castellas et entre le Bois sans Feuilles et la Draille 2. Une matinée a été annulée (pluie).

 1-2) Surveillance et vigilance : présenté par Patrick Porcheron.

Comme les années précédentes entre le 15 juin  et le 15 septembre des vigilances journalières et des rondes ont été faites par de nombreux volontaires, en complément du dispositif départemental de surveillance incendie. La vigilance incendie a été couverte à 100 % pendant toute la période à risque, voir au-delà car nous avons de plus en plus d’actes citoyens de nos adhérents pour rappeler les consignes de sécurité, pour signaler les dépôts sauvages de végétaux et autres dans la nature.

1-3) Opérations de sensibilisation : présenté par Daniel BLIN.

Suite à l’exposition que nous avions organisée en juin 2014 à l’occasion du 30ème anniversaire de l’ULPI, le Conseil Départemental nous a contactés pour participer à des journées de sensibilisation aux risques des feux de forêts. Ces interventions sont prévues aux collèges de Clarensac et de Sommières. Elles ont eu lieu le 28 avril au collège de Clarensac et les 4 et 5 mai au collège de Sommières. Elles s’adressaient dans les deux cas à des classes de 5ème. L’animation a été assurée par l’Entente Méditerranéenne avec une exposition et un film sur l’intervention des pompiers, l’ONF qui a amené les élèves sur le terrain voir les diverses essences et leurs risques face au feu et le SDIS (pompiers) qui a présenté, avec beaucoup de succès, le matériel d’intervention. Enfin l’ULPI a présenté, en s’appuyant sur des montages photographiques, les différentes manières de débroussailler en fonction de la réglementation. Le matériel et l’outillage ont été exposés aux élèves. Ces journées ont été très fructueuses de par l’engagement des élèves, des enseignants et la direction des collèges. Le Conseil Départemental envisage de reconduire cette opération pour laquelle nous sommes évidemment disponibles.

2)       Rapport financier : présenté par Patrick PORCHERON.

Le bilan 2015 a permis de mettre en évidence l’importance des adhésions et des donateurs qui soutiennent notre travail et représentent 75% de nos recettes. Les 2 5% restants proviennent de la subvention annuelle de la commune.

En dépenses nous avons réalisé quelques économies notamment sur les frais d’entretien. C’est le résultat de la remise à niveau de notre parc au cours des années précédentes.

Nous avons cette année 730 € de provisions dans la rubrique investissement, (soit l’équivalent de la dotation mairie reçue en août) qui nous permettra de financer le renouvellement du matériel ancien.

   

BUDGET / REALISATION 2015
Mise à jour le : 03/10/2015
RECETTES PREVISIONS REALISATIONS
Dons 1 000,00 €       1 003,77€
Cotisations Adhérents  1 000,00 € 1 010,00 €
Subvention Mairie 700,00 € 700,00 €
Intérêt CSL 6,00 € 5,57 €
Total Recettes 2 706,00 € 2 719,34 €
DEPENSES
Frais de Fonctionnement
 Administratif
   Fournitures Bureau, Photocop timbres …. 120,00 € 181,74 €
   Assurances 200,00 € 186,54 €
   Réception, évenementiel (AG, Chantier de clôture) 300,00 € 219,91 €
  Animations Chantiers. 320,00 € 284,91 €
  Conseil juridique 1 000,00 € 0,00 €
 Levée de  Provisions 2014 conseil juridique -1 000,00 € 0,00 €
 Matériel
  Entretien courant 400,00 € 193,00 €
  Carburant, Huile 270,00 € 214,25 €
  Petit Matériel et sécurité 400,00 € 345,35 €
Total Fonctionnement 2 010,00 € 1 625,70 €
Investissements
  Levée de Provisions 2014  -230,00 € -230,00 €
  Achat  débroussailleuse à main et accessoires 930,00 € 600,00 €
  Provisions Achat Matériel sécurité et mécanique 730,00 €
Total Investissement 700,00 € 1 100,00 €
Total Dépenses 2 710,00 € 2 725,70 €
SOLDE SAISON  2015 -4,00 € -6,36 €
Report exercice précédent (2014) 8,65 € 8,65 €
SOLDE APRES EXERCICE  2015 * 4,65 € 2,29 €
 * Exercice 2015 du 1/10/2014 au 30/09/2015

                                                                                             

3)       Rapport matériel : Présenté par Patrick PORCHERON

Le tableau du matériel est projeté à l’écran et commenté.

Globalement le matériel mécanique est récent à part une tronçonneuse de 1995 à remplacer en 2016 (provisions 2015).

 

4)        Rapport moral : présenté par Michel DELAY.

Je remercie tous les acteurs qui contribuent au maintien du dispositif de prévention de la commune : adhérents et donateurs, les délégués de quartiers, les membres du bureau de notre association et, bien sur, les participants aux opérations de débroussaillage qui s’investissent physiquement à raison de 2 matinées par weekend  tous les mois d’octobre à juin. Je n’oublie pas les élus chargés de la sécurité, les employés municipaux effectuant des travaux mécanisés (tractopelle et gyrobroyeur)  sur certains sites de l’interface forêt habitat, dans le cadre d’un programme défini en partenariat, dispositif bien rodé depuis plusieurs années maintenant. Enfin, je n’oublie pas de remercier Madame BOURG, correspondante locale Midi Libre, qui est présente à chaque chantier quels que soient l’endroit et les difficultés d’accès pour prendre une photo et rendre compte par un article dans ML.

A l’issue de la présentation des deux rapports, activités et financier, nous ne pouvons que nous féliciter de l’état de santé de notre association.

Apprécions aussi la bonne collaboration, avec les élus et le personnel technique de la commune, sur le programme annuel des opérations de débroussaillage mécanisé.

Dans notre bilan d’année avant d’aborder les orientations futures, je dois rappeler notre souci et notre contribution au P.L.U. Plan Local d’urbanisme. En effet nous avions constaté que lors de la présentation publique du P.A.D.D. Projet d’Aménagement et de Développement Durable le 18/12/2014, le P.P.R.I.F. Plan de Prévention de Risques Incendie de Forêts, n’avait selon nous pas la place qu’il devait avoir, à savoir un dispositif pour protéger l’environnement et les personnes plutôt qu’une série d’interdiction.

Nous avons eu une séance de travail avec le maire et ses adjoints chargés des questions d’urbanisme. Notre réflexion a porté essentiellement sur deux points :

1) la prise en compte du P.P.R.I.F. dans le P.A.D.D., comme outil de préservation et de maintien de l’environnement spécifique et exceptionnel de Langlade et non une série d’interdictions, frein au développement

2) le devenir et la classification des zones boisées dites protégées : Lauzières draille nord, draille sud, le saillis, poches à haut risque incendie au cœur de l’habitat.

Autre point à inscrire au bilan de la prévention incendie sur la commune. Il s’agit de la coupure combustible Langlade- Bernis qui a fait l’objet d’une réunion de fin de chantier à laquelle nous avons été invités. Il faut se rappeler que nous appelions de nos vœux, il y a 30 ans, une création d’une coupure verte. Belle idée mais qui nous échappait bien sûr. Il n’en reste pas moins qu’à ce jour, suite à un remembrement, celle-ci a pris naissance et existe véritablement sur une emprise de 390 ha dont 120 ha de vignes, 140 ha en pastorale, 20 ha en truffier, dispositif qui protège l’environnement de Langlade.

Une question se pose et nous est posée : les travaux sont terminés. Le maître d’œuvre a fini sa mission. Il y a lieu de mettre en place un suivi si l’on veut que ce dispositif dure voire se développe. Le maître d’œuvre la SAFER souhaite que se mette en place un comité de surveillance et de suivi.

Nous sommes sollicités en tant qu’ULPI. Nous y avons notre place certainement et nous n’y sommes pas opposés bien au contraire. Mais n’avons pas de pouvoir de représentation d’intérêt économique ou politique pour prendre l’initiative de le créer. Qui donc alors : les propriétaires, le syndicat des viticulteurs, les éleveurs, la mairie peut-être qui semble la mieux placée dans le cadre de sa mission de développement économique et environnemental ? A suivre.

Quel chemin parcouru pourraient dire Marcel PARNOT, président fondateur de l’ULPI et Henri ARNAL promoteur du remembrement et acteur de la remise en culture en garrigue sur le haut de la commune.

Cette année a été riche aussi en prospection et nouveaux contacts qui vont avoir des répercussions sur nos activités de l’année à venir : 4 nouveaux secteurs ont fait l’objet d’étude à la demande de riverains pour la plupart et vont contribuer à parachever l’interface aménagée forêt-habitat, ou tout au moins à assurer la continuité du dispositif de prévention à la périphérie du village :

1)    prolongation du coupe-feu de Très Patas à la Draille sud. Un jeune entrepreneur réalise les travaux de débroussaillage et coupe de bois pour son compte en accord avec le propriétaire de la parcelle,

2)    A  la demande d’un riverain, ouverture du chantier de la Coste - chemin de Caveirac, capital pour ces riverains mais surtout pour la protection de tout le secteur dans cette zone,

3)    au Vignaud,

4)    au Puits Neuf : deux secteurs à risques majeurs ont fait l’objet d’une première approche avec les riverains (où des travaux ont déjà été engagés par les riverains et la commune).

Une aire nouvelle semble s’ouvrir avec la municipalité. Chaque fois que nous avons souhaité rencontrer soit le maire, soit l’adjoint chargé de la sécurité ou de l’urbanisme, nous avons eu une écoute et l’expression d’une volonté d’action. Les acquis de ces dernières années dans le cadre du partenariat ont été totalement repris.

Sur les grandes questions telles que la sensibilisation de la population aux questions de réglementations obligatoires, monsieur le Maire et son adjoint à la sécurité nous ont informés de leur attachement et de leur volonté d’agir pour que le dispositif de prévention obligatoire soit compris, accepté et appliqué par tous dans un esprit citoyen et responsable. Monsieur le Maire nous a informés entre autres que ce serait une des missions du policier municipal nouvellement embauché. La grande question que nous avons pu aborder avec les représentants de l’équipe municipale est la mise en œuvre du P.P.R.I.F. Deux séances de travail nous ont permis techniquement et très concrètement d’avancer sur cet important dossier tant par sa complexité que par son coût. Soyons attentifs sur la perspective de sa mise en œuvre.

Nous pouvons dire aujourd‘hui qu’il y a là aussi une véritable volonté d’agir. Néanmoins nous avons été informés qu’il y avait un impératif préalable à tout investissement projeté, à savoir assainir les finances de la commune. Or, nous a-t-on dit, 8 procédures juridiques sont en cours contre les décisions permettant de redresser et d’assainir les finances communales. Elles bloquent toute opération d’investissement pour l’avenir. La situation est grave et préoccupante  pour notre projet P.P.R.IF avec les conséquences que l’on ne peut mesurer aujourd’hui sur son développement et sur le vivre ensemble. Néanmoins, au-delà de la difficulté due à cette situation, la mairie envisage de commander dans un premier temps une étude de faisabilité de mise en œuvre du P.P.R.I.F : étude technique sur le terrain, chiffrage, recherche de subventions et montage des dossiers de demande.

Je voudrais, en conclusion, renouveler notre engagement et notre souhait de conserver cet environnement magnifique que nous partageons tous. Notre volonté est intacte certes mais force est de constater que la tâche est immense, que notre action aussi importante soit-elle, malgré les moyens et le courage que nous avons pu mettre en œuvre, ne suffiront pas.

La prévention incendie pour la sauvegarde de notre environnement est l’affaire de tous. C’est, selon nous, une responsabilité collective.

La mise en œuvre d’un véritable plan de prévention communal devra à terme s’organiser et sa réalisation s’inscrire dans le budget communal, c’est notre souhait. Il semble qu’il soit partagé par les élus malgré les difficultés du moment.

Ne perdons pas espoir. Faisons comme le colibri de Pierre RABHI, petit oiseau qui, au cours d’un incendie de forêt, faisait d’incessants allers et retours  avec de l’eau dans son bec qu’il jetait sur le feu, et à qui l’on demandait, pourquoi il faisait çà, il répondit «  je fais ma part »

Merci d’avoir eu la patience d’écouter ce rapport moral et d’orientations, J’ai essayé d’exprimer l’esprit qui anime l’action de l’ULPI aujourd’hui et depuis 30 ans.

 

5)       Vote des rapports :

Les rapports d’activités et le rapport moral, sont  votés à l’unanimité et sans remarque par le public présent.


6)       Election des membres au comité de Direction :

 13       personnes sont élues ou réélues au Comité de Direction : BRUNELIERE Camille, ALLA J. Louis, BLIN Daniel, DARDALHON J. Claude, DELAY Michel,  DEVESA Gérard, EBOUNDA Robert, HIBLOT Jean, LAPEYRE Robert, MONFORTE Alain, PAQUETTE Didier, PASCAL Alain, PORCHERON Patrick.

Le Comité de Direction se réunira le 14 octobre 2015 à 20h30 pour procéder à l’élection des membres du bureau, fixer les dates des prochains chantiers et débattre de divers points.

 

7)       Projet de chantiers 2015/2016 : présenté par Daniel BLIN.

Présentation avec l’appui de photos du projet de chantiers prévus pour l’exercice 201/2016 :

24 et 25 octobre 2015 : zone non édificandi entre le parc des Lauzières et le complexe sportif.

14 et 15 novembre 2015 : liaison chemin de la Coste / Chemin de Caveirac. Intervention le 13 novembre pour préparer l’accès au chantier par le chemin de la Coste.

12 et 13 décembre 2015 : même chantier mais avec l’accès par le chemin de Caveirac.

23 et 24 janvier 2016 : Bois Sans Feuilles. Assurer les 50 m qui protègent les maisons et assurer l’entretien du chantier réalisé l’année dernière.

20 et 21 février 2016 : chantier d’entretien à la Draille II.

19 et 20 mars 2016 : chantier d’entretien entre le chemin des Comminques et Très Patas vers n° 400.

14 et 15 avril 2016 : chantier d’entretien  sur la liaison chemin des Combes/Vigne Croze à partir du n° 434.

Mardi 19 avril 2016 : en semaine, poursuite du chantier du Castellas.

14 et 15 mai 2016 : chantier d’entretien  sur le chemin de Très Patas à la suite de l’impasse des Ecureuils.

11 juin 2016 : dernier chantier au Comminques avec repas de fin de saison.

 

Le Président après quelques mots de conclusion lève la séance et invite les participants à partager le  pot de l’amitié.

 

 

 

Le Président                                                                                                        Le Secrétaire

Michel DELAY                                                                                                  Alain MONFORTE

 

 


 

 





Extrait des statuts. But : Renforcer les mesures existantes en matière de prévention et de protection contre les incendies en initiant et réalisant toutes actions jugées utiles. D'une manière génèrale, proposer et réaliser tous projets visant à sauvegarder et embellir notre cadre de vie. L' association s'interdit toute intervention à caractère politique ou religieux.