images/logo-ulpi%202.jpg

Pour la sauvegarde de notre environnement
Union Langladoise de Prévention Incendie

Acccueil

Actualité

L'ULPI aujourd'hui

Calendrier des chantiers

Album photos

AG 2008
AG 2009
AG 2010
AG 2011
AG 2012
AG 2013
AG 2014
AG 2015
AG 2016
AG 2017
AG 2018
AG 2019

Arrêtés préfectoraux

Charte Mairie-ULPI

Coupures combustible

Dossiers aux élus

Articles de presse

Météo Langlade

Contactez-nous


Demandes d'autorisations


Assemblée Générale 2016
                                           


Compte-rendu de l’Assemblée Générale

du mercredi 05 octobre 2016


Après décompte des personnes présentes et des procurations, le quorum est atteint et la séance est ouverte, présidée par le Bureau.

Lors de son introduction, le président Michel DELAY a remercié de leur présence monsieur le Maire Gaëtan PREVOTEAU ainsi que monsieur Alain VIALA adjoint délégué à la Sécurité et monsieur Thierry VALETTE conseiller municipal. Puis après avoir rappelé les incendies de l’été hors de notre commune, il a donné la parole aux délégués pour la présentation des rapports d’activités et financier 2015-2016.

 

1)       Rapport d’activités

 
1-1) Chantiers réalisés lors de la campagne 2015-2016 : présenté par Daniel BLIN.

Dix chantiers de débroussaillement ont été réalisés pendant cette période, 9 en week-end et 1 en semaine. Aucun n’a été annulé.

 1-2) Surveillance et vigilance : présenté par Patrick Porcheron.

Comme les années précédentes entre le 15 juin  et le 15 septembre des vigilances journalières et des rondes ont été faites par de nombreux volontaires, en complément du dispositif départemental de surveillance incendie. Notre action a pour but avant tout de marquer notre présence sur le périmètre sensible de Langlade afin de dissuader et donner l’alerte rapidement.

 

2)       Rapport financier présenté par Patrick PORCHERON.

 

RECETTES PREVISIONS REALISATIONS
Dons 900,00 €               1 190,00€
Cotisations Adhérents  900,00 € 980,00 € Le nombre de cotisants (98) en 2016 est en légère diminution
Subvention Mairie 700,00 € 700,00 €
Intérêt CSL - Tenue de compte 4,00 € -8,10 €
Total Recettes 2 504,00 € 2 861,90 € Les dons ont augmenté avec une recette conforme à notre attente.
DEPENSES
Frais de Fonctionnement Pour les dépenses, on observe un coup d’entretien en hausse sur le matériel le plus ancien.
 Administratif
   Fournitures Bureau, Photocop timbres …. 200,00 € 433,18 €
   Assurances 190,00 € 187,54 € Investissement : remplacement d’une tronçonneuse vieillissante.
   Réception, évenementiel (AG, Chantier de clôture) 250,00 € 218,55 €
  Animations Chantiers. 320,00 € 344,29 €
  Conseil juridique 1 200,00 € 1 200,00 € La subvention communale reçue en septembre a été positionnée pour le remplacement éventuel de matériel en 2017.
 Levée de  Provisions conseil juridique -1 000,00 € -1 000,00 €
 Matériel
  Entretien courant 400,00 € 578,00 €
  Carburant, Huile 270,00 € 249,80 €
  Petit Matériel et sécurité 300,00 € 201,50 €
Total Fonctionnement 2 130,00 € 2 412,86 €
Investissements
  Levée de Provisions 2015 -730,00 € -730,00 €
  Achat  tronçonneuse et accessoires 800,00 € 450,00 €
  Achat équipement sécurité 300,00 € 0,00 €
  Provisions Renouvellement Matériels et sécurité 730,00 €
Total Investissement 370,00 € 450,00 €
Total Dépenses 2 500,00 € 2 862,86 €
SOLDE SAISON  2016 4,00 € -0,96 €
Report exercice précédent (2015) 2,29 € 2,29 €
SOLDE APRES EXERCICE 2016  (exercice du 01/10/2015 au 30/09/2016) 6,29 € 1,33 €

 

3)       Rapport matériel Patrick PORCHERON présente et commente le tableau du matériel

Mise à jour le 24/10/2016
Qté  Désignation Matériel
Modèle Marque Année
           
1 Remorque ATAS Bachée 1 essieu PV 280 Kg ; PTAC 500 Kg VF 9 UT020010626103 Atas 2011 (aménagée en 2013)
1 Débroussailleuse auto-tractée   RL 1400 Diff Roques et Lecoeur 2013
1 Débroussailleuse auto-tractée     Pubert 1997 A cette liste s’ajoutent différents petits matériel et accessoires de sécurité y/c une pharmacie.
1 Débroussailleuse à Main   BG 420 T Oléo-Mac 2012
1 Débroussailleuse à Main   BG 420 T Oléo-Mac 2013 Globalement, le matériel mécanique est récent. Il est régulièrement révisé et entretenu.
1 Débroussailleuse à Main   BC 430TL Oléo-Mac 2015
1 Tronçonneuse   GS  410 CX Oléo-Mac 2012 Une tronçonneuse de 1995 été remplacée en 2016 par une plus puissante.
1 Tronçonneuse   GS 440 Oléo-Mac 2016
1 Tronçonneuse   932C Oléo-Mac 2009 Hormis la débroussailleuse autotractée « Pubert » qui date de 1997, le matériel a moins de 8 ans. 
1 Tronçonneuse   932C Oléo-Mac 2011
1 Tronçonneuse   932C Oléo-Mac 2012
1 Perche ébrancheuse     Oléo-Mac 2012
1 Affûteuse de chaine EFCO    Chez responsable affutage
1 Moto-pompe   stockée au service technique

 

4)       Rapport moral : présenté par Michel DELAY

 
Au-delà du bilan annuel le rapport moral et d’orientations permet de rappeler le cadre et les orientations d’association comme la nôtre et de redéfinir chaque année la mission fondamentale de prévention des incendies que nous nous sommes assignée.

Les rapports d’activités et financier ont démontré une fois plus et de façon concrète la vitalité de notre association et la concrétisation de nos objectifs. Je me dois de remercier les auteurs et tous les acteurs de cette campagne 2015/ 2016.

Je voudrais rappeler la finalité des trois axes qui soutiennent notre action  à savoir : a) la surveillance incendie, b) la sensibilisation à la prévention incendie et la problématique de l’obligation légale, c) les chantiers de débroussaillement.

a)    La surveillance incendie

En période à risques du 15 juin au 15 septembre c’est l’action de prévention la moins probante et peu palpable, si ce n’est à la considérer par l’absence de départ de feux sur la commune. Ce dispositif permet une présence quasi permanente de 10 h à 18 h sur le terrain par des rondes et de la vigilance organisées avec les adhérents volontaires. La présence sur le terrain a un effet dissuasif et de rappel à la vigilance. Ce dispositif local de surveillance incendie vient en complément du dispositif de surveillance du S.D.I.S (Service Départemental d’Incendie et de Secours).

Cette surveillance qui porte principalement sur la détection de départ de feu «  odeur de brûlé, fumée etc. » porte aussi sur l’observation du milieu naturel sensible au feu et à l’appréciation des risques liés à la sécurité incendie (véhicules stationnés en milieu forestier, dépôts de déchets actifs ou de végétaux, barbecue dans la nature, dégradation d’équipement D.F.C.I etc.). La collecte de ces constats fait l’objet d’échange et d’intervention auprès de la mairie ou gendarmerie si nécessaire.

A ce titre j’en profite pour informer l’assemblée que nous avons régulièrement des réunions de travail avec la mairie notamment avec l’adjoint chargé de la sécurité, Alain VIALA ici présent et Patrick ROCHETTE délégué aux travaux ainsi que Nathalie BOHAIN chargée des associations.

Nous soutenons fortement la nécessité d’engager rapidement des travaux d’entretien et de régénérescence de la forêt communale et l’entretien des pistes D.F.C.I (Inscrites au P.P.R.I.F), demande que nous formulons depuis de nombreuses années. Cette forêt située pour partie au cœur du village en zone à risques est vulnérable et représente même un danger à certains endroits. Nous espérons vivement qu’un projet voie le jour et réponde à l’attente des riverains, des promeneurs et de tous les habitants de Langlade amoureux de notre forêt et de ce bel environnement.

Autre intervention mais là auprès de Monsieur le Maire et vice-président de l’agglo chargé de l’assainissement et des déchetteries : les dépôts sauvages dans la nature et sur l’ancienne décharge, les horaires d’ouverture et l’utilisation de la déchetterie..

En effet nous constatons par nos rondes de surveillance, bon nombre de dépôts en tous genres. Ces dépôts sont liés à une difficulté d’accès à la déchetterie par les entreprises voire les usagés. Les entreprises doivent avoir une autorisation d’accès, payer un forfait annuel et la réglementation n’autorise pas plus d’un m3 de végétaux par jour. Pour les usagers, elle est maintenant fermée le dimanche matin. Le service à l’usager nous paraît quelque peu oublié. Les conséquences en sont : dépôts sauvages et moins d’incitation à débroussailler. On ne peut plus brûler si en plus l’accès à la déchetterie est sous contraintes et qu’elle coûte cher, alors c’est quoi le service public ?

Monsieur le Maire et vice-président de l’agglo a pris acte de notre constat et de nos réflexions. Il partage notre analyse quant au service que doit apporter la déchetterie aux utilisateurs. Il nous a assuré de son investissement total avec les services concernés pour envisager une meilleure offre de service aux entreprises ou simples usagers.

b)    La sensibilisation à la prévention incendie

La sensibilisation à la prévention est le vecteur de toute notre action. Celle-ci passe par la connaissance du sujet. L’information, la communication, l’image sont des moyens que nous devons utiliser. Midi Libre y contribue par la publication des comptes rendus de chantiers et les photos jointes. Notre correspondante locale Madame Claire BOURG que je salue et remercie au nom de l’U.L.P.I, se déplace sur le terrain pour réaliser les photos et recueillir les informations concernant le chantier en cours.

Notre participation au forum des associations nous offre une vitrine de présentation de l’équipement dont nous disposons et un lieu de rencontre avec les habitants, notamment pour les nouveaux arrivants qui se trouvent confrontés à la législation de débroussaillement.

Cette année nous avons voulu innover pour informer et inviter la population à nous rejoindre lors de notre A.G sur une idée de notre secrétaire adjoint Jean HIBLOT  en réalisant une carte distribuée à 1000 exemplaires sur la commune. L’objectif a été de rappeler que nous vivons dans un bel environnement, que celui-ci est sensible et qu’il faut le protéger.

Depuis quelques années, nous disposons d’une plaquette qui présente l’U.L.P.I. son histoire, ses objectifs et son action mais aussi le rappel de la réglementation. Au sujet de cette réglementation, il est bon de la rappeler :

-       Débroussailler est une obligation pour tous ceux qui habitent dans un espace distant de 200 mètres des espaces naturels. Soit  la quasi-totalité de la commune à l’exception des habitations situées au-delà de la voie verte et une partie du vieux village.

 -       Il est interdit de transporter ou allumer du feu du 15 juin au 15 septembre. Cela s’applique aussi à l’intérieur de tous les espaces naturels de la commune et au-delà.

 -       Cette même réglementation est un peu plus contraignante pour les habitations mitoyennes d’une propriété non constructible. Le feu ne s’arrête pas aux limites de la propriété. Les Obligations De Débroussailler (O.D.D) chez autrui s’imposent.

 Cette obligation est une des raisons qui a justifié la création de notre association. Cette obligation à débroussailler chez autrui pose, selon nous, une question d’équité, car seuls ces riverains ont l’obligation de débroussailler la périphérie des zones habitables et de ce fait préservent le reste des habitations du village.

Cela ne remet pas en cause le principe des O.D.D à l’intérieur des propriétés des zones constructibles bien sûr

Je terminerai en rappelant que cette plaquette a été distribuée à toute la population et qu’elle est disponible pour faire circuler l’information. En accord avec la mairie, elle est remise aux nouveaux arrivants et est incluse au dossier de permis de construire.

c)     Les chantiers de débroussaillement

Rappelons que c’est par les chantiers de débroussaillement que l’association dès ses origines s’est distinguée et à fondé ses orientations.

L’idée de départ de l’U.L.P.I. était l’entraide pour apporter une réponse collective à l’obligation de débroussailler chez autrui.

En effet, habitant et riverain d’une parcelle privée non constructible en zone à risque, où d’un espace public classé lui aussi à risque (exemple : moulin à vent, forêt communale, parcours de santé des Lauzières, etc.) doit se plier à cette obligation.

Toujours dans cette même logique, depuis 8 ans maintenant, nous avons redéfini notre action dans un cadre global de prévention incendie sur la commune. Nous intervenons avec les riverains à la périphérie du périmètre constructible au plus près de l’habitat afin de créer «  une interface forêt habitat » comme disent les techniciens de l’O.N.F. et de la D.D.T.M.

Notre objectif est de débroussailler des parcelles privées sur une profondeur de 50 mètres en moyenne en zone non constructible sur le pourtour des zones habitables ce qui représente environ 5 kms, soit 25 ha. Si nous faisons par weekend entre ½ et 1 ha, une dizaine de chantiers par an, il nous faut entre 3 et 5 ans pour faire le tour ! Il nous faudra constamment recommencer parce que la végétation ne s’arrête pas, la nature évolue et se renouvelle, les arbres grandissent, les houppiers s’élargissent etc. ……

Tous ces chantiers sont complétés par des travaux réalisés par des entreprises financées par certains riverains. Ils sont complétés par les coups de mains de la mairie à - notre demande - avec les moyens mécaniques dont elle dispose beaucoup plus performants que les nôtres (tractopelle, tracteur Giro broyeur, camion).

Sans oublier l’existence d’un coupe-feu arboré traversé par une piste D.F.C.I au sud du village  entretenu conjointement avec la mairie et prolongé par un particulier en accord avec les propriétaires des parcelles. Il existe également  2 pistes D.FC.I inscrites au P.P.R.I.F au nord-ouest du village autour de la forêt communale, pour laquelle nous demandons depuis plusieurs années qu’elle fasse  l’objet d’entretien et de régénérescence.

L’ensemble de ces interventions s’inscrivent maintenant dans une continuité d’action coordonnée par l’U.L.P.I pour un même objectif : créer et maintenir une coupure de combustible autour du village.

En conclusion, aujourd’hui 5 octobre 2016, nous considérons que la commune dispose ;

1/ d’un P.P.R.I.F (Plan de Prévention des Risques Incendie de Forêts) en cours de réalisation.

2/ d’une coupure de combustible autour du village en développement et entretenue, véritable interface forêt habitat.

3/ d’une surveillance incendie territoriale et opérationnelle sur le terrain pendant les mois à haut risque, d’actions de sensibilisation au risque incendie toute l’année.

4/ d’un rempart considérable qu’est la coupure verte d’une emprise de 390 ha aménagée avec 120 ha de vignobles, 140 ha de pastorale et 20 ha de truffiers soit 280 ha entre Langlade et Bernis, à l’est du village.

Nous disposons là de 4 piliers d’angle d’une construction d’un véritable plan communal de prévention incendie, spécifique aux caractéristiques de la commune de Langlade et à son histoire face aux risques incendie.

Nous sommes dans le département et peut-être sur l’ensemble des 15 départements du Sud de la France concernés par le risque incendie la seule commune qui peut prétendre à un tel dispositif opérationnel, partenarial citoyens et commune.

Pionnière en la matière depuis les années 80, nous estimons aujourd’hui avoir fait la preuve que les O.D.D (Obligations De Débroussaillement) pour les habitants des zones à risque mitoyens de terrains privés ou communaux non constructibles,  doivent être prises en compte dans un cadre plus collectif et faire l’objet de mesures de soutien (administratifs et financiers) pour développer et pérenniser ce dispositif que j’ai nommé : le plan communal de prévention incendie de Langlade.

Quant à nous à l’U.L.P.I, nous continuerons à tenir nos engagements, à assurer nos différentes missions : sensibilisation, information, surveillance, débroussaillement et action pour qu’un tel dispositif se structure pour le maintien d’un environnement paysager exceptionnel commun à tous et qui fait la particularité de Langlade.

5)       Vote des rapports

 
Les rapports d’activités et le rapport moral, sont  votés à l’unanimité et sans remarque par le public présent.

 

6)       Election des membres au comité de Direction

 
13 personnes sont élues ou réélues au Comité de Direction : BOUZANQUET Mireille, BRUNELIERE Camille, ALLA J. Louis, BLIN Daniel, DELAY Michel,  DEVESA Gérard, GOLDZSTEIN J. Pierre, HERAULT Philippe, LAPEYRE Robert, MONFORTE Alain, PAQUETTE Didier, PASCAL Alain, PORCHERON Patrick.

 Le Comité de Direction se réunira le 12 octobre 2016 à 20h00 pour procéder à l’élection des membres du bureau, fixer les dates des prochains chantiers et débattre de divers points.

 

7)       Projet de chantiers 2016/2017  présentation par Daniel BLIN

 
10 chantiers (dont 1 en semaine) ont été proposés à l’assemblée. Lors du débat, 2 suggestions supplémentaires ont été faites :

 

 Date

Quartier

22-23 octobre 2016

Rte de Bernis vers lotissement des Chênes (jusque chez M. Lassalle).

 

Lotissement des Chênes vers Rte de Bernis (jusque chez M. Lassalle).

 

Chez Mrs Louis et Pardon : sous l’olivette et le coin Sud Est de Mr Louis et côté Est. Accès par lotissement de La Coste.

 

Le Cabanis.

 

La Coste / Vigne Croze.

 

Zone non édificandi le long du stade : finir chantier.

 

Draille 2 : derrière chez Mr Lhermite + le long de chez Mr Alla.

 

Terminer travaux au Castellas.

 

Impasse des Lauzières / Draille Nord (derrière le lotissement des Ecureuils).

 

Chantier de clôture : coupe feu Rte de Bernis + repas de fin de saison.

 

Propositions lors de l’AG : liaison chemin des Combes / Vigne Croze.

 

Propositions lors de l’AG : parcours de santé.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Président reprend la parole par quelques mots de conclusion. La séance est levée et les participants sont invités à partager le verre de l’amitié.

 

 

 

Le Président                                                                                                        Le Secrétaire

Michel DELAY                                                                                                  Alain MONFORTE

 



Extrait des statuts. But : Renforcer les mesures existantes en matière de prévention et de protection contre les incendies en initiant et réalisant toutes actions jugées utiles. D'une manière génèrale, proposer et réaliser tous projets visant à sauvegarder et embellir notre cadre de vie. L' association s'interdit toute intervention à caractère politique ou religieux.